spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteGuinée/Procès des évènements du 28 septembre: Le colonel Abdoulaye Chérif Diaby plaide...

Guinée/Procès des évènements du 28 septembre: Le colonel Abdoulaye Chérif Diaby plaide non coupable

Publié le

spot_img

Conakry, 14 nov(AGP)- Les audiences criminelles ont repris dans la matinée du lundi 14 novembre 2022, aux alentours de 9 heures 56 minutes au tribunal de Dixinn délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry sous la  coordination de Ibrahima Sory Tounkara, président dudit tribunal.

À la barre, le colonel Abdoulaye Chérif Diaby, ex ministre de la santé et de l’hygiène publique a plaidé non coupable des faits d’assassinats, meurtre, vol et viol entre autres pour lesquels, il est poursuivi.

Constitué prisonnier à la veille du procès, l’accusé colonel Abdoulaye Chérif Diaby a tout d’abord rejeté d’un revers de la main les charges articulées contre sa personne avant d’expliquer ce, pourquoi, il a été trimbalé en justice.

Pour lui, c’est en partance pour Coyah avec son ami et l’épouse de ce dernier, il a reçu un coup de fil de l’ex chef d’ Etat-major général de l’armée, le colonel Oumar Sanoh, lui disant qu’il y a un problème au Stade du 28 septembre  et lui a  demandé d’envoyer des ambulances sur les lieux.

Aussitôt, dit-il, j’ai appelé la directrice de l’hôpital Donka, Hadja Siké Camara pour qu’elle envoie deux (2) ambulances au Stade du 28 septembre. Débordée par la situation, selon lui, madame la directrice m’a appelé pour me dire qu’il y a un problème, et finalement, dit-il, j’ai rebroussé chemin.

« A l’hôpital Donka, il y avait une affluence donc, il fallait ouvrir la pharmacie centrale. Tout le monde médical était sur place, ainsi je suis allé au Camp Samory pour me mettre en tenue militaire et continuer sur Nongo Tady pour récupérer les clés  du magasin de la pharmacie centrale avec Dr Abdourahamane Diallo pour faire face aux malades », a-t-il expliqué.

Il par ailleurs rappelé que son rôle en tant que ministre était de prendre en charge tous les malades, suite aux événements du 28 septembre.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, l’accusé était en train de répondre aux questions du ministère public.

AGP/14/11/022              TB/AND

 

Articles récents