spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéGuinée/Procès des évènements du 28 septembre : Le garde-corps du commandant Toumba...

Guinée/Procès des évènements du 28 septembre : Le garde-corps du commandant Toumba Diakité clame son innocence

Publié le

spot_img

Conakry, 10 nov(AGP)- Au terme de 3 jours successifs d’audition, l’avocat du capitaine Cécé Raphaël Haba a soumis au tribunal une demande de mise en liberté de son client pour lui permettre de rentrer chez lui parce que, selon lui, il ne se reproche de rien dans cette affaire qui l’oppose au ministère public.

 

Le tribunal à son tour, a soumis cette demande à l’examen par toutes les parties prenantes. A l’issue de cet examen, cette demande sera finalement rejetée par le tribunal maintenant ainsi l’accusé à la maison d’arrêt de Conakry.

 

Durant 3 jours, le capitaine Cécé Raphaël Haba, devenu pasteur à la maison d’arrêt de Conakry, a été soumis à des questions pour lesquelles, il s’est évertué pour trouver des réponses, au tribunal de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry.

 

À l’en croire, il a été arrêté suite aux événements survenus, le 3 décembre 2009 au Camp Koundara où le président Moussa Dadis Camara a reçu une balle de son aide de camp au niveau de la tête mettant ainsi un terme à son règne.

 

Finalement cet officier de l’armée guinéenne, selon lui, sera victime d’un règlement de compte de la part de ses proches. Ces derniers, dit-il, l’accuseraient d’avoir participé aux tristes évènements survenus, le 28 septembre 2009 à Conakry sans la moindre preuve.

 

« C’est à la maison d’arrêt de Conakry, qu’on m’a parlé des évènements du 28 septembre. Cependant, j’ai été arrêté pour ceux du 03 décembre pour lesquels j’ai bénéficié l’ordre de mise en liberté délivré par le procureur Moundjour Chérif à deux reprises mais en vain« , explique-t-il.

 

 

Durant 3 jours de bataille judiciaire, le garde-corps du commandant Aboubacar Toumba Diakité a toujours clamé son innocence dans cette affaire qui a coûté la vie à beaucoup de Guinéens au Stade du 28 Septembre.

 

 » J’ai été mis aux arrêts pour les évènements survenus, le 3 décembre 2009, où le président a reçu une balle au niveau de sa tête au Camp Koundara et non ceux du 28 septembre de la même année », précise l’accusé, Cécé Raphaël Haba.

 

Après avoir décrit la chaine de violence qui s’est produite au Camp Koundara, le capitaine Cécé Raphaël Haba a magnifié les mérites de son ex patron, le commandant Aboubacar Toumba Diakité qu’il qualifie d’ailleurs d’être sincère en amitié.

 

 » J’ai été envoyé par le président Moussa Dadis Camara auprès du commandant Toumba Diakité pour l’espionner. Durant le temps que j’ai passé avec lui, i je n’ai jamais fait de compte rendu parce que mon chef était sincère avec le président« , révèle le capitaine.

 

AGP/10/11/022 TB/ABD

 

Articles récents

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan dépasse les 7800 morts

Conakry, 08 fév (AGP)-Dans un froid glacial, les sauveteurs mènent mardi soir une course...

Kankan : Près de 10 hectares d’une plantation d’anacardiers et d’orangers ravagés par le feu

Kankan, 08 Fév. (AGP)- Un  de feu de brousse  vient d’être signalé  dans le...

AVIS DE RECRUTEMENT

Contexte L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Dynamique Mutualiste (DYNAM) en Guinée, spécialisée dans le développement...

Mamou: Inauguration de plusieurs infrastructures sociales de base à Bhouria

Mamou, 07 Fev. (AGP)-  La cérémonie inaugurale du hangar du marché du distinct de...