spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteGuinée/Procès du 28 septembre: Quand ‘’un supposé accident’’ du capitaine Marcel Guilavogui...

Guinée/Procès du 28 septembre: Quand ‘’un supposé accident’’ du capitaine Marcel Guilavogui à la veille des événements s’invite dans les débats

Publié le

spot_img

Conakry, 17 oct(AGP)- Sur l’accident dont il a été victime la veille des évènements du 28 septembre à Kipé, le capitaine Marcel Guilavogui reconnait avoir eu la langue complètement coupée mais les dents, selon lui, sont restées intactes.

Lors de la dernière audience, Marcel Guilavogui avait déclaré au tribunal qu’à la veille des évènements du 28 septembre, il a été victime d’un accident de la circulation à Kipé où sa langue a été complètement coupée. Il a fallu, selon lui, l’intervention des médecins de la clinique Ambroise pour que sa langue soit cousue.

Dans le souci d’éclairer la religion du tribunal sur ce sujet, un document a été fourni par la clinique Ambroise Paré, selon le procureur Algassimou Diallo qui atteste que Marcel Guilavogui n’a pas été reçu le 27 septembre dans leur clinique pour des soins.

Après ce bref rappel fait par le procureur, Algassimou Diallo, le capitaine Marcel Guilavogui s’est dédit en disant qu’il n’a pas été à la clinique le 27 septembre pour des soins mais plutôt un autre jour dont il ne se rappelle pas.

Sur son lien familial avec l’ex chef de la junte, le président Moussa Dadis Camara, le capitaine Marcel Guilavogui dira qu’il est son neveu parce qu’il est guerzé et lui, il est toma.

Il a par ailleurs signalé qu’il est victime de règlement de compte des autorités d’alors.

AGP/17/10/022             TB/AND

 

Articles récents