spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteGuinée-SENAMIC: La ministre Aïcha Nanette Conté s’exprime sur la ...

Guinée-SENAMIC: La ministre Aïcha Nanette Conté s’exprime sur la protection du droit des personnes vulnérables

Publié le

spot_img

Conakry, 26 mai 2023 (AGP)- La ministre de la promotion féminine, de l’enfance, et des personnes vulnérables, Aïcha Nanette Conté  vient de s’exprimer exprime sur la protection des droit des personnes vulnérables à travers les médias.

C’est au cours d’un  panel au compte de la  Semaine Nationale des Métiers de l’Information et de la Communication (SENAMIC) organisée par la ministre de l’information et de la communication.

« Je suis très heureuse de mon homologue Aminata Kaba,  ministre de l’information et de la communication,  d’avoir pensé à une  instance  pour  pouvoir  se parler ouvertement surtout,  avoir des journalistes et activistes venant du Mali et a d’ ailleurs qui connaissent le service social et le travail social, mais aussi évoquer   des sujets qui nous concernent surtout le département que j’ai la charge de gérer.  Nous  demandons chacun de soutenir les actions du  gouvernement dans le cadre de la protection et promotion des droits humains. Aujourd’hui, nous entendons que les chiffres sont en train d’augmenter sur les violences faites aux enfants et aux femmes. Ce n’est pas ça nous avons les chiffres réels, en 2018 ont était à 100 et quelques, par ce qu’il y’a beaucoup de tabou, mais aujourd’hui ce tabou avec toutes les actions,  a été brisé et toutes personnes se voient redevables  et dénoncent  les violences faites aux femmes et aux enfants.

Il y’a aussi gain de cause au niveau de  la justice dans les différents dossiers, les pénalités qui vont maintenant de 15 à 20 ans de prison, alors avant c’était juste de 6  mois à 1 ans de prison.

Nous demandons aux journalistes de travailler avec l’Etat au niveau des différentes directions de mon département surtout la direction nationale des personnes vulnérables pour mieux s’informer, aussi nous faisons des formations et d’informations.

Sur ce, les journalistes sont incontournables  dans la réussite de nos actions sociales en faveur de  toutes les  personnes vulnérables qui soient  les femmes, les hommes, les enfants, mais également tout autre ayant besoins nos protections en République de Guinée.

Donc si les journalistes sont bien informés, formés  dans les différentes thématiques, on ne verra pas des anomalies dans nos communications, ni les radios, les messages qui vont à l’encontre de nos politiques de travail  et nos lois, mais aussi une meilleure protection.», a-t-elle expliqué

Poursuivant, elle affirme que c’est une initiative que son département va continuer mais autrement,  pas au tour de table de panel, mais plutôt son département va continuer  à renforcer les connaissances de tous les médias qu’il peut  joindre pour que le relai  se fasse à leur  niveau en vue de garantir les droits humains des personnes vulnérables en République de Guinée.

AGP/26/05/023       A4S/CM

 

Articles récents

Guinée/CNT: Examen d’un accord de financement entre la Guinée et le Fonds Africains de Développement

Conakry, 30 mai (AGP)-Réunis en inter-commissions ce mercredi 29 mai 2024, les Conseillers nationaux...

BADEA : 50 milliards USD pour la transition énergétique en Afrique

Les réalisations de la  Banque arabe pour le développement économique en Afrique depuis sa...

N’Zérékoré : Un accident de la route fait 03 morts et 2 blessés au quartier Dorota

N’Zérékoré, 30 mai (AGP)-Un accident de la circulation a coûté la vie à trois...

Conakry/ Société : Un acteur de la société civile s’exprime sur le discours de présentation de la politique générale du Premier ministre

Conakry, 30 mai( AGP)- Le premier vice-président chargé des questions financières de la société...