spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteKankan : Célébration de la journée internationale de la femme rurale

Kankan : Célébration de la journée internationale de la femme rurale

Publié le

spot_img

Kankan, 24 nov (AGP)-Chaque 15 octobre est dédié à la célébration de la journée internationale de la femme rurale. Le mardi, 22 octobre 2022, l’Association guinéenne pour la Sécurité et la Souveraineté Alimentaire AGUISSA a célébré cette journée commémorative en différé avec l’association de plusieurs groupements maraichers de la Haute-Guinée et une partie de la forêt.

La journée internationale de la femme rurale a été célébrée sous le thème ‘Les femmes rurales face à la crise mondiale du coût de la vie ’’ en présence des autorités préfectorales de la ville de Kankan.

Après la remise de quelques outils aux femmes maraichères, Sia Anne Marie Kamano, coordinatrice nationale de AGUISSA soutient : « ma motivation surtout c’est un peu par rapport à tout ce que ces femmes-là font, l’effort qu’elles fournissent vraiment pour pouvoir subvenir au besoin de la famille, pour pouvoir garder l’équilibre dans la famille, soutenir les enfants et les maris, ce qui veut dire garder la société stable. C’est ce qui me motive beaucoup dans cette situation et qui me pousse vraiment à leur venir en l’aide, aller vers les bailleurs de fond pour qu’ils interviennent et pourquoi pas aller aussi vers l’Etat pour qu’il jette au moins un coûp d’œil par rapport à cette situation de précarité extrême que vivent ces femmes rurales. Quand l’autorité est là, l’autorité les soutient ça devient un ouf de soulagement » a-t-elle martelé.

Ces femmes maraîchères sont venues de partout de la Haute Guinée et de la Guinée forestière et ont toutes bénéficié de quelques outils de travail.

Pour Mariame Guilavogui présidente de l’union maraichère de Macenta : « il n’y a pas suffisamment de matériels agricoles pour nos travaux, pour le marché aussi on pas de clients pour la commercialisation et la transaction commerciale, c’est ce qui nous fatigue. Pendant la grande période, au moment de la grande récolte en Avril et Mai, il y a la grande production mais comment conserver l’aubergine on n’a pas d’emballage pour sa conservation et c’est en ce moment qu’on peut gagner de l’argent » a-t-elle déploré.

Du côté de Mandiana, Bintou Sagno, n’a pas aussi manqué de décliner leurs problèmes notamment le manque de clôture pour protéger les cultures des animaux. « Les femmes qui sont dans les jardins potagers sont beaucoup embêtées par les animaux. S’il y avait des moyens pour entourer leur périmètre ça va beaucoup les soulager parce qu’il y a d’énorme difficulté, le problème d’eau aussi, donc il n’y a rien, si l’Etat ou les ONG venaient en aide pour que ces femmes-là soient accompagnées en résolvant le problème d’eau, vraiment ça va nous faire plaisir » a-t-elle souligné.

Saisissant l’occasion, les femmes maraîchères ont fait l’exposition des produits locaux transformés à base d’engrais bio écologie.

AGP/24/11.022                MKK/ABD

Articles récents

Coupe du Monde 2022 : L’Australie domine la Tunisie

Conakry, 26 nov (AGP)- Les Socceroos ont décroché leur première victoire de la compétition...

Matoto-Education : Renforcement des capacités des enseignants de CM1 et CM2

Matoto, 26 nov. (AGP)- La salle de conférence du bloc administratif de la commune...

Boké-Administration: Le MATD sur le chantier du bétonnage de la voirie urbaine

Boké, 26 nov. (AGP)- Le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation...

Guinée/Environnent : « 227 milliards de franc guinéen c’est le budget alloué au département de l’environnement » révèle la ministre Lopou Lamah

Conakry,  26 nov. (AGP)- La  ministre de l’environnement,  Lopou Lamah,  a fait le point...