spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSantéKindia : Plusieurs agents de santé outillés sur les complications liées aux...

Kindia : Plusieurs agents de santé outillés sur les complications liées aux mutilations génitales féminines

Publié le

spot_img

Kindia, 19 Sept (AGP) – Les agents de santé des  régions de Kindia, Boké et Conakry renforcent leurs capacités sur la prise en charge des complications liées aux mutilations génitales féminines (MGF) dans la ville des agrumes.

La formation a été lancée ce lundi 18 septembre par l’inspecteur régional de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables. Elle s’inscrit dans la dynamique de l’abandon des mutilations génitales féminines (MGF).

En Guinée, encore 35 % des agents de santé pratiquent les MGF selon les résultats de l’EDS de 2018.  C’est pour changer la donne que le ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables à travers la direction nationale de la promotion féminine et du genre avec l’appui de l’UNICEF a organisé cette session de formation.

Le constat est moins reluisant car la tendance à la médicalisation des MGF est devenue une grave menace à leur abandon,  a fait savoir l’inspecteur régional de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables de Kindia Ibrahima Camara.

Selon M. Camara, pour inverser la tendance actuelle de la médicalisation des MGF,  il est essentiel de renforcer les capacités des sages-femmes sur ces pratiques et les encourager à s’investir dans la dynamique d’abandon de cette pratique néfaste à la santé de la fille et de la femme.

Durant cinq (5) jours, ces prestataires de santé seront outillés sur la prise en charge des complications physiques, psychologiques et sexuelles liées aux MGF, sur les techniques de communications pour qu’ils puissent procéder à des sensibilisations au niveau de la communauté, a indiqué Abdouramane Diallo enseignant chercheur et formateur.

Souleymane Camara en service à la direction nationale de la promotion féminine et du genre, invite les agents de santé à s’approprier des différents modules qui seront déroulés.

Par ailleurs, il indique que ces agents formés serviront aussi de relais communautaires pour sensibiliser les communautés à l’abandon des MGF.

AGP/19/09/023              TS/AND

Articles récents

Guinée/CNT: Examen d’un accord de financement entre la Guinée et le Fonds Africains de Développement

Conakry, 30 mai (AGP)-Réunis en inter-commissions ce mercredi 29 mai 2024, les Conseillers nationaux...

BADEA : 50 milliards USD pour la transition énergétique en Afrique

Les réalisations de la  Banque arabe pour le développement économique en Afrique depuis sa...

N’Zérékoré : Un accident de la route fait 03 morts et 2 blessés au quartier Dorota

N’Zérékoré, 30 mai (AGP)-Un accident de la circulation a coûté la vie à trois...

Conakry/ Société : Un acteur de la société civile s’exprime sur le discours de présentation de la politique générale du Premier ministre

Conakry, 30 mai( AGP)- Le premier vice-président chargé des questions financières de la société...