spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteKindia/Première revue annuelle de l'AGP : Alpha Kabinet Doumbouya parle des...

Kindia/Première revue annuelle de l’AGP : Alpha Kabinet Doumbouya parle des grandes lignes de son exposé

Publié le

spot_img

Kindia, 14 Jan. (AGP)- M. Alpha Kabinet Doumbouya, l’un des  facilitateurs  de la 1ère revue annuelle de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) qui se déroule à Kindia depuis mercredi, 12 janvier a,  au cours d’un entretien vendredi 13 janvier 2023, étalé les grandes lignes des deux (02)  séances de partage d’expérience qu’il a eues  avec les journalistes et correspondants de l’AGP.

1 Doumbouya a fait savoir qu’il a présenté deux (2) thèmes dont le premier portait sur l’écriture journalistique et le second, sur les techniques de communication d’une agence de presse.

Selon le facilitateur Doumbouya, sur le premier thème,  il a essayé de faire comprendre aux journalistes qu’ils ne sont pas différents des autres êtres humains parce que,  dit-il, c’est par les organes de sens qu’ils (journalistes),  entrent  en contact avec la nature. Ce qui leur  permet d’avoir une perception de la vie et c’est sur cette base qu’ils  réagissent  en tant que journaliste devant les faits et les évènements, a-t-il souligné.

« Donc le journaliste pendant qu’il traite l’information dont il a fini de faire la collecte, il traite pour la diffusion, il doit tenir compte d’abord du niveau de la langue dans laquelle il  fait son  travail.  Nous avons d’ailleurs commencé notre communication par ça. Le français qui est la langue officielle de travail. Le journaliste doit avoir une maîtrise de la langue, il doit également savoir le choix des mots avant d’appliquer les règles qui lui permettent de traiter l’information. On a dit aux participants que pour mieux traiter une information avec un style journalistique en matière d’écriture journalistique, il faut poser les six (6) questions qui, quoi,  quand, où, comment et pourquoi. Si vous arrivez à répondre à ces six questions, je pense que vous avez atteint   l’objectif », explique-t-il.

Poursuivant, notre interlocuteur a notifié que comme cela ne suffit pas, il (le journaliste) doit tenir compte de l’éthique et de la déontologie du métier, des règles qui régissent notre profession. Si le journaliste obéit à ces deux (2) paramètres, il doit lui-même s’interroger  pour qui il écrit, pourquoi il écrit, est-ce que le moment où il écrit est indiqué et quel est le sujet. C’est en ce moment il va également faire son plan de travail en choisissant le genre journalistique dans lequel il veut passer le message. Ce sont des outils qui permettent aux hommes et femmes de medias  d’avoir une écriture journalistique aérée.

« Je leur ai dit que le journaliste doit être objectif, neutre. Il ne doit pas tenir compte de son émotion. C’est pourquoi nous avons parlé de perception comme tout le monde, nous voyons les choses à partir de nos sens. Donc nous sommes trop humains pour être parfait. Mais comme le journalisme a ses règles, c’est dans ces règles-là que le journaliste doit se cantonner pour traiter l’information. Il doit savoir qu’il n’écrit pas pour sa personne, il écrit pour être lu. Il doit être  court, précis, rigoureux sur lui-même et avoir une certaine responsabilité par rapport à l’évènement qu’il relate, surtout l’angle d’attaque. C’est comme-ci vous allez au marché, vous voulez préparer à 14 heures, vous ne savez pas quelle sauce vous voulez faire, arrivée au marché, vous allez tourner longtemps. Mais si c’est une variété de sauce que vous voulez, vous allez directement vers les vendeuses du poisson ou vers les vendeuses d’autres produits selon la sauce que vous voulez préparer », ajoute-t-il.

Par ailleurs, M. Alpha Kabinet a soutenu qu’en allant sur le terrain,  le journaliste doit connaître son sujet, et quand il arrive sur le terrain,  il doit savoir quel angle il faut aborder, et puis quel genre journalistique faut-il  utiliser  pour lui permettre de répondre aux six (06)  questions (qui a fait quoi, où, quand, comment et pourquoi).

S’agissant du second thème abordé par M. Doumbouya, l’interviewé a indiqué que le deuxième thème était axé sur la technique de communication dans laquelle,  mentionne-t-il, « on a fait ressortir un peu la place de l’agence par rapport aux sites d’informations et comment l’agencier doit se comporter dans ce métier. Une agence c’est d’abord une entreprise de presse qui vend de l’information aux autres médias. Donc, cette information doit être crédible. Une agence de presse c’est comme une institution d’abord qui relève des médias de services publics où on leur a dit que l’agence n’est pas comme les  autres sites d’informations. Chaque pays n’a qu’une seule agence et dans le monde, il n’y a que trois (3) grandes agences de presses qui sont reconnues parce qu’ils ont des correspondants partout dans le monde. C’est l’AFP, Reuters et Associated press.

Sur le  plan régional ou national, chaque pays a son agence. L’Agence Guinéenne de Presse (AGP), doit se battre pour occuper la place qui lui revient de droit. On a fait comprendre aux participants que les décideurs politiques et économiques sont souvent intéressés par la télévision et la radio, ce qui a une influence et  un impact négatifs  sur l’AGP ».

Pour clore, M. Doumbouya a demandé aux  journalistes de l’AGP  de se battre pour leur place et cela, c’est seulement par les méthodes et  les astuces que le journalisme nous impose. La rapidité, la crédibilité, la pertinence.

« L’agence doit travailler 24 heures/24.Voilà dans l’ensemble ce qu’on a expliqué aux participants et puis, on a défini ce que c’est une dépêche et les caractéristiques de la dépêche. Je pense qu’ils  ont compris et au sortir de cette revue, il y aura une amélioration ou un  changement de comportement au niveau des journalistes  qui sont commis à cette tâche 24 heures/24 », conclut-il.

A rappeler que le facilitateur Alpha Kabinet Doumbouya est journaliste de profession. Il  a successivement été rédacteur en chef de la radio nationale, directeur général de la radiotélévision Guinéenne (RTG), et   directeur général de l’AGP avant d’être  maître de conférence et conseiller principal de l’actuel directeur de l’AGP.

AGP/14/01/023      AOK/CM

 

Articles récents

CHAN 2022: Le Sénégal sacré champion d’Afrique

Conakry, 04 fev (AGP)-Le Sénégal est vainqueur face l’Algérie, pays hôte, en finale du...

Journée de citoyenneté et d’Assainissement au Marché Madina / Les citoyens fortement mobilisés pour la cause

Conakry, 04 fév (AGP)- Les marchands étalagistes et autres vendeurs ambulants rangés derrière les...

Boké-Economie : Le PM visite le Centre d’hémodialyse de l’hôpital ANAIM de Kamsar

Boké, 04 fév (AGP)-Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou en compagnie...

Mamou: 24 Structures de jeunes et de femmes de la région bénéficient des outils de travail

Mamou, 04 fév (AGP)- Dans le cadre de l'autonomisation des jeunes et des femmes...