spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteLabé : Le président de la délégation spéciale de Garambé dresse le...

Labé : Le président de la délégation spéciale de Garambé dresse le bilan après une année de gestion

Publié le

spot_img

Labé, 02 avr. (AGP)- Le président de la délégation spéciale de Garambé, une commune rurale située à 11 km du chef-lieu de la préfecture de Labé, a accordé une interview à l’AGP au cours de laquelle, il a déclaré que son équipe a pu recouvrer 59 millions GNF sur 200 millions GNF prévus en 2023.

« Notre commune est trop pauvre, nous n’avons pas assez de sources de recettes dans la collectivité. Mais néanmoins, nous avons une carrière de latérite, deux stations de services, une usine de tôles.  Nous  avons l’environnement, quelques boutiques qui payent les taxes. Voici entre autres   quelques sources de recettes pour la commune. A cette liste s’ajoutent l’ANAFIC et les partenaires comme UNICEF et les ONG », a cité Boubacar Diallo avant de revenir sur les activités réalisées depuis l’installation de la délégation spéciale en fin 2023.

« Nous avons jugé nécessaire d’abord de terminer les travaux qui étaient en cours de réalisation comme la construction des logements et la cuisine des enseignants à Labé-Dheppèrè et à Seghen, l’adduction d’eau au niveau du stade sous-préfectoral, une autre adduction d’eau au niveau du collège.

Nous avons aussi initié d’autres activités comme le reprofilage de centaines pistes rurales, mais aussi relancé les travaux du marché qui étaient au ralenti et nous allons bientôt passer à son inauguration », a-t-il indiqué.

Pour le recouvrement des finances, tout porte à croire que cette localité a du long chemin à faire. Selon notre interlocuteur, le recouvrement de 2023 est loin d’atteindre les 50% malgré l’insuffisance de sources à explorer.

« Sur un budget prévisionnel de 200 millions, on n’a pu récupérer que 59 millions. Cette année nous avons pensé faire la cartographie des sources de recettes, chose qui nous a permis d’avoir d’autres sources que nous n’avions pas mises en œuvre en 2023. Cette politique nous permettra de rehausser le budget cette année entre 500 et 600 millions parce que nous voulons inclure la CEFI »,

a conclu le président de la délégation spéciale de Garambé.

AGP/02/04/024                        SD/CM/AND

Articles récents

Guinée/Incendie de l’Entrepôt de l’EDG: Le PM rassure l’ouverture d’une enquête

Conakry, le 13 avril 2024 - Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, accompagné des...

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐌𝐀𝐑𝐈E𝐄

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀...

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE BILAN DES ACCIDENTS

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE...

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS LA SOUS-PRÉFECTURE DE SANNOU

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS...