spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteMamou : Les travaux sur le tronçon Mamou-Timbo sont un véritable calvaire...

Mamou : Les travaux sur le tronçon Mamou-Timbo sont un véritable calvaire pour les usagers et les riverains

Publié le

spot_img
Mamou,18 janv (AGP)- Le bitumage de la nationale Coyah-Dabola est vu comme un ouf de soulagement pour les usagers et les riverains, cependant il y a aussi des effets négatifs dus à ces travaux.
C’est le cas du tronçon Mamou-Timbo d’une distance de 55 kilomètres, chef-lieu de la préfecture de Mamou.
Dès le passage d’une moto ou d’un véhicule, les riverains sont envahis par un nuage de poussière, qui les empêche de respirer de l’air pur. Cette poussière se pose surtout sur les habits et les toitures des maisons. Une situation qui inquiète les usagers et les riverains qui ne savent plus à quel saint se vouer face à la situation.
Rencontré  tout près de l’hôpital évangélique compassion  située à Bowal Van dans le quartier Séré, commune urbaine de Mamou, Mamadou Djan Barry dit que la société Chinoise « Hennan Chine » est en train de faire des efforts pour le bitumage, mais qu’il reste encore beaucoup à faire. <<  Nous souffrons énormément.  Chaque fois, des véhicules se croisent et font des victimes. Dès qu’un camion passe la poussière se lève et occasionne une sorte de nuage qui se dirige par-ci, par-là. Les toits sont sales. Nos magasins sont fermés puisqu’on ne peut pas s’asseoir dehors.  Même au sein des concessions on ne peut pas suspendre les habits lavés. La poussière nous fatigue.  Pour la traversée, les usagers allument les phares même la journée pour signaler ceux qui viennent dans le sens opposé. Nous demandons de l’aide à l’Etat, puisque nous souffrons. Le gouvernement de transition n’a qu’à rencontrer les Chinois pour leur  dire de terminer les travaux dans un bref délai. L’arrosage ne suffit pas. Le véhicule qui arrose vient parfois mais quelques minutes après la route devient sec et la poussière se lève pour se poser sur nous>>, a expliqué  Mamadou Djan Barry , citoyen du quartier Séré dans la commune urbaine de Mamou.
Sur le terrain, les travailleurs sont visibles mais les usagers et les riverains continuent de garder leur mal en patience.
AGP/18/01/023-AOS/ABD

Articles récents

Kindia-Bangouya: Un nouveau cas de tremblement de terre signalé à Lamban Foula

Kindia, 06 Fév. (AGP)- La commune rurale de Bangouya située à 40km du chef-lieu...

Siguiri : Un taxi motard et son passager périssent dans un accident sur la route de Tiguibery

Siguiri, 06 Fév(AGP)- Ce terrible accident qui a occasionné la mort de deux personnes...

Mandiana/Société : A 105 ans Assa-Kouman Condé, intronisé Doyen des CONDE de la préfecture

Mandiana, 06 Fév(AGP)- Assa-Kouman Condé a été  intronisé dimanche 05 février 2023, Doyen des...

Kindia: Colonel Mamadi Doumbouya élargit la campagne d’assainissement au-delà du grand Conakry

Kindia, 06 fev (AGP)-En immersion à Kindia, le Président de la Transition, le colonel...