spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéMatoto-Financement des collectivités : Les responsables de l’ANAFIC échangent avec le maire...

Matoto-Financement des collectivités : Les responsables de l’ANAFIC échangent avec le maire de la commune

Publié le

spot_img

Matoto, 18Juin (AGP)- Le Directeur général de l’agence de financement des collectivités (ANAFIC) M. Sékou Mawa Touré, accompagné des cadres de sa direction, a échangé vendredi 17 juin 2022, avec le maire Mamadouba Tos Camara, entouré des conseillers et cadres de l’administration communale de Matoto.

Cette rencontre tenue dans le bureau du maire a été axée   sur les réformes engagées au sein de cet outil de financement des collectivités depuis l’avènement du CNRD au pouvoir, ses relations avec les communes et les procédures d’obtention du financement des projets d’investissement.

Dans sa prise de parole le DG Sékou Mawa Touré  décline l’objectif de sa présence : « A la suite du décret portant attribution et fonctionnement du ministère de l’administration et de la Décentralisation, nous avons vu l’ANAFIC avec la responsabilité de gestion en plus le fonds  national de développement local FNDL, deux autres fonds à savoir le Fodel et le FODECCON. Ce qui fait aujourd’hui de l’ANAFIC le seul instrument de développement local. Suite à ce décret et sous le contrôle de du ministre chargé du développement local, nous avons tenu à rencontrer les différentes communes de Conakry qui, aujourd’hui, font partie de l’appui de l’ANAFIC. Donc à la suite de cette rencontre nous avons jugé utile de passer dans ces communes pour directement travailler avec eux sur leurs priorités et voir dans quelle mesure l’appui pourrait se faire dans un cadre harmonieux. D’où la présence ce matin dans la commune de Matoto des cadres de l’ANAFIC qui m’accompagnent pour discuter avec la commune et voir en fonction des investissements qui ont été planifiés d’alors avec AFICCON. »

Il a jouté : « A l’issue, nous nous sommes rendus compte que la commune de Matoto n’avait pas encore fini d’élaborer son plan de développement local PDL, et qui, selon la loi portant code des collectivités, est le seul outil de référence de tout investissement au niveau de la commune. Cependant nous sommes très ravis de constater qu’un travail de fond a été déjà fait. Le PDL est déjà élaboré et il ne reste que quelques corrections à faire en vue d’avoir la version définitive. » a-t-il signalé

Dans la même lancée, M. Touré a profité pour annoncer la vision de son agence. « La nouvelle vision de l’ANAFIC c’est de faire conformément aux nouvelles orientations des autorités, une réforme complète de la structure et qui parle de réforme parle des textes de loi. Nous sommes en train de travailler sur tous les textes qui régissent le fonctionnement de L’ANAFIC. C’est dans ce cadre que nous avons mené des actions allant vers les partenaires, les acteurs afin de prendre en compte leurs préoccupations pour pouvoir peaufiner les textes que nous avons déjà écrits. Puisque qui parle de textes parle de cibles sur lesquelles vont être appliquées ces différentes lois. Quand vous prenez en compte les préoccupations de ces bénéficiaires ou des personnes cibles de ces actions, je crois c’est une approche participative que nous avons bien voulu mettre en place et qui nous amène aujourd’hui à rentrer en contact avec tous les acteurs en vue d’avoir des éléments qui puissent permettre un développement harmonieux des différentes collectivités à la base ».

Pour terminer le DG a fait des recommandations « La première recommandation que nous avons eu à faire à la mairie c’est d’accélérer la finalisation du PDL, sans lequel aucun investissement ne doit être fait au niveau de la commune conformément à la loi ; deuxième recommandation , nous avons demandé à ce la collectivité revoit des actions en fonction des priorités identifiées dans le PDL, comme  autres recommandations, nous avons demandé que la commune puisse mettre à disposition des cadres qui vont être formés sur des outils notamment : la gestion environnementale et sociale.», a-t-il conclu

Pour le maire M. Mamadouba Tos Camara, cette initiative de L’ANAFIC est à saluer, car dit-il, elle vise à toucher du doigt les réalités en vue de financer des projets communautaires, tenant compte des préoccupations des collectivités.

« Nous sommes très satisfaits de ces échanges avec les responsables de l’ANAFIC qui nous ont édifié davantage. A partir d’aujourd’hui, nous avons compris que quelque serait la volonté de si les procédures ne sont pas respectées le financement des PAI des collectivités est difficile. Nous prendrons en compte les remarques, les suggestions et les recommandations de l’ANAFIC. Comme notre PDL est déjà élaboré, nous allons réactualiser notre PAI en fonction de nos priorités. Parce que dans le temps le PAI nous été soumis mais n’étaient pas dans nos réelles préoccupations. Dans la mesure où ANAFIC a décidé que les financements des collectivités soient faits conformément à la loi. Dans les jours à venir le conseil va se prononcer sur le PDL et nous allons y tirer des projets, soumettre à ANAFIC pour financement et éventuellement faire face à leurs réalisations le plus rapidement possible »

AGP/18/06/022            IC/CM

Articles récents

Somalie : au moins neuf morts dans deux attaques des shebab

Au moins neuf personnes ont été tuées, dont des fonctionnaires locaux, et 10 autres...

Dubréka/An 64 de l’indépendance : Grandiose manifestation des populations

Dubréka, 03 oct (AGP)-A Dubréka, à l’image des autres localités  du pays, le 2...

Boké-Criminalité: Deux corps sans vie retrouvés à Dabiss

Boké, 03 oct (AGP)-La sous-préfecture de Dabiss, située dans la commune rurale de Tanènè,...

Lola/An 64 de l’indépendance : Célébration du 02 octobre dans la préfecture

Lola, 03 oct (AGP)-Lola à l'instar des autres préfectures du pays, le 64ème anniversaire...