spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteMatoto/Insécurité: Le maire et le procureur de Mafanco invitent les responsables locaux...

Matoto/Insécurité: Le maire et le procureur de Mafanco invitent les responsables locaux à collaborer avec les forces de sécurité dans la lutte contre la drogue et le banditisme

Publié le

spot_img

Matoto, 21 Nov (AGP)- Face à la montée en puissance de la criminalité et la consommation de la nouvelle drogue ‘’Kush’’ par la jeunesse de Conakry, le Maire de Matoto et le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco ont échangé, samedi 19 novembre 2022, avec les élus locaux et les responsables des services déconcentrés autour de la lutte contre la drogue et le banditisme qui enregistrent des cas de morts depuis quelques mois.

« Vous le savez, nous venons d’enregistrer pendant ces deux derniers mois,   beaucoup de cas de meurtres et l’arrivée d’une nouvelle drogue appelée Kush. Vu qu’il y a eu la recrudescence de l’insécurité, nous avons jugé nécessaire maintenant de faire appel aux acteurs à tous les niveaux. Les  chefs de quartiers et secteurs, les responsables des débarcadères, les chauffeurs des taxis véhicules-motos et les services de sécurité de la gendarmerie et de la police sous les auspices de Monsieur le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco afin  qu’on discute pour voir quel nouvel élan pouvons-nous prendre pour freiner ce nouveau fléau qui est devenu une préoccupation de tout le monde », a indiqué le Maire de Matpoto

Et, d’ajouter : « On a essayé de parler à tout le monde, parce qu’on a compris un délaissement à tous les niveaux. Quel que soit la volonté des services de sécurité, leurs moyens de bord, mais s’ils ne sont pas informés de ce qui se passe dans nos quartiers, dans nos secteurs, ça va être difficile. Parce que les malfrats et ceux qui consomment la drogue, sont dans nos familles et quartiers. Donc, il faudrait que les responsables soient informés à tous les niveaux. Et, nous demandons la contribution de tout un chacun, parce que la rétention d’information crée beaucoup de choses dans nos communes. Mais plus nous élargissons les informations, plus les citoyens sont informés, plus la recrudescence va diminuer et de façon drastique », a déclaré Mamadouba Tos Camara.

Pour sa part,  Kanfori Ibrahima Camara,  procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco, a étalé quelques étapes à suivre afin d’endiguer ce fléau dont souffre la société Guinéenne:

« Tout d’abord, on va cibler des zones de prédilection de ces malfaiteurs qui sont les maquis, les bars, les boîtes de nuit qui foisonnent  dans les quartiers, pour qu’on essaye de réglementer ces lieux-là.

Nous essayons également de prendre des dispositions draconiennes afin de dépister les vendeurs et les consommateurs de cette nouvelle drogue appelée Kush pour que nous puissions diminuer le nombre de criminalité dans la zone », a confié le procureur Kanfori Ibrahima.

AGP/21/11/022               IC/AND

 

Articles récents

Conakry : Le nouveau commissaire général des SCOUTS de Guinée et son équipe installés dans leurs fonctions

Conakry, 03 Déc. (AGP)-La Salle de Formation du comité olympique national de Guinée a servi...

Labé/Culture : Ouverture de la 3ème édition de la foire régionale, Sidiki Diabaté à l’honneur

Labé, 05 Nov(AGP)- La structure MID PROD a lancé la 3 ème édition de...

LE GOUVERNEUR DE LA REGION DE KINDIA PARTAGE DES POUBELLES

Ibrahima Kalil CONDE gouverneur de la région de Kindia, Procède à la répartition des...