spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteN’zérékoré : Les autorités administratives et partenaires techniques et financiers apprennent...

N’zérékoré : Les autorités administratives et partenaires techniques et financiers apprennent les notions sur la nouvelle agence nationale de gestion des urgences et catastrophes humanitaires

Publié le

spot_img

N’Zérékoré, 14 oct. (AGP)- Les autorités administratives, les ONG nationales et internationales et les partenaires techniques et financiers, étaient  réunis  jeudi 14 octobre 2022, autour de la   présentation de   l’agence nationale de la gestion des urgences et catastrophes humanitaires (ANGUCH).

Cette réunion de prise de connaissance des   notions sur la nouvelle agence nationale de  gestion des urgences et catastrophes humanitaires,   a été présidée  par le préfet de la capitale forestière, colonel Alseny Camara.

Dans la salle de conférence de N’zérékoré, autorités préfectorales, communales et partenaires techniques et financiers étaient  mobilisés pour découvrir l’agence nationale  de gestion des urgences et catastrophes humanitaire. Les acteurs impliqués dans l’humanitaire ont discuté  sur les stratégies à mettre en place, pour la bonne marche de cette nouvelle coordination.

Selon Ali Badra CAMARA,  coordinateur préfectoral de l’action humanitaire,  a dit que  le bon fonctionnement de cette nouvelle agence dépend  du travail en synergie d’action des acteurs impliqués. « Nos attentes, c’est d’harmoniser nos activités ensemble. Travailler en synergie, dans la préfecture de N’zérékoré. Faire face aux besoins des populations les plus démunies, les sinistrées des catastrophes naturelles, pour qu’on ait  une harmonisation de nos activités, pour éviter les cas de  doublon », précise-t-il.

De son coté, colonel Alseny Camara, préfet de N’zérékoré, interpelle les partenaires techniques et financiers présents à cette réunion de prise de contact, à s’investir pour mener à bien cette coordination. « Pour mener à bien cette coordination sur toute l’entendue de la préfecture, je demande votre implication en tant que partenaire techniques et financiers. De ma part, je ne ménagerai aucun effort pour la bonne marche de vos activités dans l’intérêt supérieur de nos population sinistrées », promet-il.

Pour sa part, Alexandre Sagno, chargé de suivi évaluation au sein du bureau de PAM à N’zérékoré, réitère leur engagement à accompagner le gouvernement guinéen dans l’accomplissement de cette mission. « Nous sommes là pour accompagner l’Etat Guinéen, afin d’atténuer les effets des catastrophes sur les populations qui sont bénéficiaires, nous continuons toujours nos efforts. Et dès que les moyens sont disponibles, nous ne cesserons d’accompagner les victimes d’éventuelles catastrophes humanitaires ou autres, dans la préfecture de N’zérékoré », promet-il.

Pour rappel, l’agence nationale de gestion des urgences et catastrophes humanitaire a été créé le 20 juin 2022 par le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Elle a pour mission, de coordonner les interventions de secours d’urgence et d’assistance aux personnes sinistrées, déplacées internes, retournées, expulsées et réfugiées sur l’ensemble du territoire national.

AGP/14/10/022                        MLK/CM

Articles récents

Guinée : Le président de la transition demande au premier ministre d’engager les audits de tous les contrats (Conseil des Ministres)

Conakry, 25 nov (AGP)-Au cours du conseil des ministres tenu jeudi, 24 novembre 2022,...

Coupe du Monde 2022: le Sénégal se réveille, le Qatar au bord de l’élimination

Conakry, 25 nov (AGP)-Le Qatar est presque déjà condamné. L'hôte de ce Mondial 2022...

Coupe du Monde 2022: L’Iran fait tomber le pays de Galles (2-0)

Conakry, 25 nov (AGP)- Au bout du temps additionnel, l’Iran a arraché une victoire...

Guinée/Ouverture du cadre de dialogue : ‘’Notre mission est de réunir tous les Guinéens au tour de la table pour convenir ensemble de l’avenir...

Conakry 25 nov (AGP)- Dans son discours d’ouverture officielle du cadre de dialogue inclusif,...