Guinée/Politique : Le RPG Arc-en –ciel favorable à la tenue des élections législatives en 2019

Conakry, 16 sept(AGP)-Dans le cadre de la poursuite des consultations sur l’opportunité d’une révision constitutionnelle en Guinée et la tenue des élections législatives, le premier ministre chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, a rencontré ce lundi 16 septembre le RPG Arc en ciel à la primature.
Le chef du gouvernement guinéen s'est entretenu avec la délégation du RPG Arc-en-ciel, conduite par le Secrétaire général du parti, Saloum Cissé.
A sa sortie d’audience, le secrétaire général du RPG Arc-en-ciel, Saloum Cissé a exprimé le souhait de son parti de voir les élections législatives se tenir avant la fin de l’année 2019.
« On vient de rencontrer le premier ministre, la rencontre s'est bien passée, le point essentiel concernait les législatives et le problème d'une nouvelle constitution. La mouvance n'a pas mille propositions à faire, la seule proposition qui nous tient à cœur, ce sont les élections législatives au cours de l’année 2019. Et nous savons que la constitution que nous avons actuellement, c’est une constitution de consensus issue des régimes d’exceptions. Donc notre objectif c’est de rechercher à mettre en place une nouvelle constitution, l’enrichir, chercher à faire des innovations pour le grand bonheur du peuple de Guinée. Vous savez une constitution n’est jamais statique, une constitution dans le monde entier est dynamique donc dans ce dynamisme là, nous devrions bien réfléchir avec toutes les entités sociales pour que la résultante qui va sortir de ces consultations soit une résultante positive pour l’ensemble du peuple de Guinée. Voilà notre préoccupation majeure, voilà ce qui a été arrêté et voilà ce qui a été convenu au niveau de la mouvance présidentielle», a expliqué le secrétaire général du RPG Arc-en-ciel.
L’opposition républicaine quant-à elle demande la réouverture du comité de dialogue mis en place au niveau du ministère de l’Administration et du territoire et de la Décentralisation. Pour le président de l’UFR, M. Sidya Touré, les consultations en cours avec les forces vives de la nation, n’ont pour finalité que le changement de la constitution. Par conséquent, l’opposition ne s’y associera point. « L’écran de fumée qu’il y a derrière ces consultations, c’est de réunir des gens pour dire qu’on a consulté tout le monde et puis coupler les élections législatives et le référendum pour le changement de la constitution », a indiqué le leader de l’UFR.

AGP/16/09/019 AND/KZ

COMMENTAIRES

AGP TV