Guinée-Santé : L’éjaculation précoce, un drame caché de certains hommes

Conakry, 12 nov(AGP)- L’éjaculation précoce ou prématurée est un dysfonctionnement érectile ou trouble de la sexualité masculine le plus fréquent. C’est un problème qu’endurent certains couples. L’éjaculation précoce peut être psychologique, comportementale, neurobiologique ou génétique.

Une éjaculation précoce est celle qui survient trop rapidement avant que l‘homme ou sa partenaire ne la souhaite et ce, systématiquement ou très souvent une incapacité à retenir ou à contrôler l’envie.

Toutefois, il faut souligner que l’éjaculation précoce, qui est souvent constatée chez certaines personnes lors des premiers rapports sexuels ou d’une nouvelle relation, est normale. Elle ne devient problématique que si elle persiste et qu’elle constitue une gêne réelle.

Un patient qui a requis l’anonymat a témoigné « Pour la première fois, lorsque j’ai constaté cet état de fait, j’étais complément déçu en pensant que ma copine allait me quitter pour quelqu’un d’autre parce que je me considérais comme quelqu’un qui est passé à côté de l’idéal pour ma partenaire, voir tout simplement nul et je n’étais pas à mesure de satisfaire ses désirs sexuels.
Une déception, j’y avais pensé mais cela n’empêchait pas d’avoir une relation sérieuse avec elle.» renchérit notre interlocuteur.
Ce phénomène ne concerne pas seulement les hommes mais ils sont souvent plus exposés dans un couple. Ils sont très peu nombreux parmi les hommes qui se considèrent être atteints par ce trouble ; donc ils refusent de se faire consulter par un médecin sexologue.

D’autres facteurs et non les moindres, ce sont aussi les causes de l’éjaculation précoce comme les personnes victimes des hémorroïdes (interne-externe), la prise de boissons alcoolisées et d’autres stupéfiants avant toute relation sexuelle.

L’éjaculation précoce n’est pas une maladie en soi, c’est un trouble. Elle devient problématique quand elle est source de gêne, d’inconfort ou de détresse pour la personne qui s’en plaint et a des soucis pour sa partenaire.

C’est pourquoi il est important d’en parler, d’autant plus que des solutions qu’elles soient médicales, psychologiques ou sociologiques existent.
,
AGP/12 /11/ 2019 SN/AND/KZ

Banniere

COMMENTAIRES

AGP TV




Banniere