spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSportSyli national : Le sélectionneur doit travailler sur le mental pour éviter...

Syli national : Le sélectionneur doit travailler sur le mental pour éviter à l’équipe d’encaisser à la fin des matches

Publié le

spot_img

Conakry, 18 sept(AGP)- Des attaques et contre-attaques fusent de partout contre le sélectionneur de l’équipe guinéenne, Kaba Diawara. Ces attaques, dénonciations et répliques  ont bien leur sens pour faire la somme et analyser la situation du Syli national.

A ce jour,  le problème n’est pas de remplacer le sélectionneur Kaba Diawara. Ce serait une grave faute encore pour la sélection nationale A.

Je pense qu’il s’agit de l’aider à colmater les brèches pour bâtir une équipe constante afin de sortir des difficultés qui l’assaillent aujourd’hui:

A la Défense, au niveau de l’axe central,  Kaba  doit  travailler sur la complémentarité et la vitesse des joueurs.

A l’attaque, travailler sur 2 à 3 schémas, en fonction de la qualité de nos meilleurs attaquants et bâtir un fond de jeu sous l’animation des milieux de terrain, porteur de chacun des schémas.

Kaba Diawara doit surtout travailler sur le mental des joueurs pour que l’équipe cesse d’encaisser à la fin des matches. C’est une équipe qui a toujours perdu son sens de jeu et sa cohésion dès qu’elle encaisse ou aux dernières minutes des matches.

L’Union sacrée sera aussi une qualité sur laquelle Kaba doit fournir des efforts. Elle permettra de rassembler les meilleurs Guinéens qui peuvent donner un plus à l’équipe par leurs talents.

Pour ce faire,  le Coach doit ouvrir son cœur à tous et à faire table rase du passé. C’est lui qui en sortira grandi.  S’éloigner et éloigner les Businessman de la CAN de l’entourage des joueurs et des encadreurs.

Pour tester la performance de son effectif, Kaba doit négocier un minimum 3 matches amicaux en fin d’année et 3 matches, juste avant la CAN.

Cette campagne de préparation permettra à Kaba Diawara de : choisir raisonnablement les hommes qu’il faut par compartiment; bâtir son effectif en fonction des schémas tactiques qu’il s’est fixés; cultiver un mental de gain, recréer et entretenir un bon climat de fraternité et de solidarité.

Je reste convaincu que nous pourrions aller loin;  très loin à la CAN, si Kaba Diawara et les acteurs concernés tiennent compte de ces observations.

Pour finir, ce qui va aider Kaba Diawara c’est d’écouter, et rassembler les forces en présence de l’équipe pour aller dans la même direction, à lui la solution de l’équipe.

Il peut même sortir de son gone pour  se faire coacher à distance par des plus expérimentés pour certains réglages tactiques sur l’équipe, ça va l’aider.

Ben Oumar Sylla

Articles récents

Guinée/CNT: Examen d’un accord de financement entre la Guinée et le Fonds Africains de Développement

Conakry, 30 mai (AGP)-Réunis en inter-commissions ce mercredi 29 mai 2024, les Conseillers nationaux...

BADEA : 50 milliards USD pour la transition énergétique en Afrique

Les réalisations de la  Banque arabe pour le développement économique en Afrique depuis sa...

N’Zérékoré : Un accident de la route fait 03 morts et 2 blessés au quartier Dorota

N’Zérékoré, 30 mai (AGP)-Un accident de la circulation a coûté la vie à trois...

Conakry/ Société : Un acteur de la société civile s’exprime sur le discours de présentation de la politique générale du Premier ministre

Conakry, 30 mai( AGP)- Le premier vice-président chargé des questions financières de la société...